Ondes Géopathogènes d’origine naturelle

  • Les courants telluriques, la Terre est parcourue par des courants électromagnétiques qui sont des phénomènes de vibratoires ; en effet, la terre est composée d’une couche superficielle (écorce terrestre) et d’un semi-liquide en fusion (magma intérieur). Et lors de la rotation de la terre, le noyau terrestre tourne moins vite que l’écorce ; il se crée alors un phénomène de frottement, donc de formations de charges électromagnétiques. C’est cette différence de vitesse de rotation qui constitue la base des courants et des réseaux telluro-magnétiques. A sa surface la terre émet en permanence un rayonnement ionisant en libérant des électrons.23042275_s
  • Les rayonnements cosmiques : en permanence la Terre reçoit des rayonnements divers en provenance du soleil, et des autres étoiles de l’univers.  Les particules (ions, électrons, protons, neutrons, atomes…) apportées par le vent solaire sont en partie stoppées par les 2 ceintures de Van Allen situées respectivement à 20000 kms et 3500 kms d’altitude (sans elles toute apparition de vie sur terre aurait été impossible dans les formes connues). 19776465_sCe bouclier magnétique de la Terre en revanche ne filtre pas les rayonnements électromagnétiques de fréquences diverses type infra-rouges, ultra-violets, lumière, X, gamma, cosmiques, qui arrivent après avoir été plus ou moins filtrés par la basse atmosphère et parviennent à la surface du globe sous la forme de charges cosmiques positives.
  • veines d’eau souterraines, à l’aplomb des rives d’une veine d’eau sous-terraine, on mesure un pic d’activité électromagnétique (différence de potentiel mesurable en surface) produit par le frottement de l’eau sur les berges .14622426_sLe phénomène au cours des années d’érosion des roches par le cours d’eau est souvent à l’origine d’une faille sus-jacente associée que l’on appellera donc humide.
  • Les failles souterraines, rupture de continuité dans la structure du sol sous forme de fissures de plus ou moins grande importance, A l’aplomb de ses fissures qu’elles soient sèches ou humides on note une émission de rayons gamma.
  • Les discontinuités du sous-sol, de plusieurs types liées au glissements de terrains, au changement de composition du sous-sol.A_CGEO050_0837_1_JPG

Source infoterre copyright BRGM

  • Les réseaux géobiolgiques que l’on peut présenter en 2 groupes ceux  orientés parallèlement à l’axe Nord-Sud / Est-Ouest dénommés Réseau Global et Grand réseau global, même si des modifications sous forme de distorsion locales peuvent les éloigner dans les faits des représentations théoriques ci-dessous :hartmannsacré

Et les réseaux diagonaux orientés à 45° par rapport à l’axe Nord-Sud / Est-Ouest le Réseau diagonal de Curry et le Grand réseau diagonal :currygrand diagonal

  • Les cheminées cosmos-telluriques : 

 Cheminée cosmotelluriqueOn peut les observer dans la nature, elles se manifestent par des surfaces rondes ou ovales dont la couleur diffère.

Populairement dénommées « Ronds de sorcière » On peut voir également des champignons ou des arbustes qui  poussent en arc de cercle autour de ces spirales d’énergie invisibles, mais pas à l’intérieur.

Il s’agit de zones tourbillonnaires dont le diamètre varie de 0,30 m à 30 m. (2 à 3 m en moyenne).

Les tourbillons d’énergie montent en spirale autour d’un « noyau » d’environ 30 cm pendant 3 minutes. Après 15 secondes d’arrêt, la spirale s’inverse et redescend vers le sol pendant 2 mn 30. le mouvement s’arrête de nouveau pendant 15 secondes et reprends une nouvelle phase ascendante Ces cheminées peuvent possèder des bras, le plus souvent 1 à 5  qui peuvent atteindre 15 m de long.

On peut facilement en repérer 3 types :

    • Les cheminées de « basse vibration »  : l’herbe est très clairsemée voir inexistante. A la verticale de cours d’eau , failles,…
    • Les cheminées de « moyenne vibration » : l‘herbe pousse mais elle est plus jaune qu’aux alentours.
    • Les cheminées de « haute vibration » :  l‘herbe y est plus verte et plus drue.

Dans tous les cas Il est préférable de ne pas dormir dessus.

  • Rayonnements radioactifs alfa : le radon 222 est un gaz inerte lourd (7,5 fois plus lourd que l’air), n’a pas d’odeur, ni couleur, et n’est détecté que par des dispositifs spéciaux – radiomètre de radon. Les sources de radon présent dans l’air intérieur et dans l’espace géologique, sous les matériaux de construction de bâtiment (par exemple, le granit, la pierre ponce, l’argile expansée, la brique d’argile rouge). Naturel le radon dans les espaces ouverts n’est pas dangereux. Dans les espaces confinés, principalement sur les étages inférieurs, non ventilés, le gaz s’accumule avec l’air ambiant. Le radon et ses produits de désintégration émettent des particules dangereuses alfa. Au plan microscopique, des particules alfa créent des aérosols radioactifs. L’inhalation d’air contenant cet aérosol irradie les cellules des organes respiratoires. Le radon dans l’air des quartiers à (plus de 200 Bq/m3) peut causer des cancers et leucémie…

radon222

Les ondes géopathogènes d’origines artificielles